Historique

Un peu d'histoire...

Rubrique en construction

1 janvier 1997

Trouver une friche industrielle ou agricole, l’investir et la réhabiliter en salle de spectacles, le concept a fait ses preuves depuis les années 70. La Cartoucherie de Vincennes et le théâtre Aleph à Ivry-sur-Seine, le théâtre de Maubourguet dans les Hautes-Pyrénées, ont inspiré et donné l’envie de créer un espace mêlant convivialité, rencontres et spectacles et ainsi d’investir la ferme de Varembert. Le théâtre de Varembert fut créé en 1997. Ce fut alors le temps de « la colore culture ». Dès le début, Varembert est devenu un lieu d’échanges avec les artistes de la région ; ainsi c’est avec la compagnie Dromaludaire qu’est né le projet de « lieu culturel en milieu rural », construit autour de la création, de l’organisation d’activités, d’événements culturels et, surtout, sur le développement d’un lieu dédié aux arts.

1 janvier 2006

Après quelques aménagements de fortune, la Ferme a accueilli plus de deux cents spectacles, des résidences d’artistes et mis en place des festivals jusqu’à ce que les travaux se terminent  en 2006.  Durant 10 ans, l’association Théâtre de Varembert a géré ce lieu et lui a donné un sens, une vie artistique, une identité singulière et originale. Un mélange de fantaisie, d’art et de culture. Elle a prouvé la pertinence d’un tel endroit, tant du point de vue des artistes que de celui des publics, tant au niveau du lien social engendré que de la qualité et de la diversité de la programmation. En 2005, 2006, 2007 pendant que les travaux d’aménagement se terminaient enfin, la ferme de Varembert  fut un lieu de résidence et de festival  et ainsi accueillait pour la première fois dans la région le camion jazz, recevait les stages réalisation jeunesse et sport de jean pierre  Dupuy et de Valery Dekowsky. De 2008 à 2012  le collectif jazz y organisa le Varembert music festival.

1 janvier 2009

Depuis 2009 un collectif d’artistes, les communes voisines et les amis de Varembert ont créé  une nouvelle association pour permettre une activité permanente dans le lieu et y mettre en place une programmation, c’est, depuis, la Ferme Culturelle du Bessin. Ces périodes de travaux et de changement furent aussi des moments de rencontres et de retrouvailles qui nous amenèrent à mettre en place une programmation  tous les mercredis avec julien Costé et Yo du milieu sous l’intitulé les Varembercredis. On a pu y entendre entre autre du jazz manouch, du slam, du rurality show et y voir l’artiste Elsa R en résidence. Ce rendez-vous en milieu de semaine avait fidélisé du publique et des artistes. Alors tout naturellement, un nouveau dynamisme, une nouvelle équipe entrainent une nouvelle association et un nouveau nom. C’est comme ça qu’est né la FCB, ce sigle fut choisi non pas pour attiré les fans du football club de Barcelone mais parce qu’il signifie la Ferme Culturelle du Bessin, un nom pour définir notre projet notre lieu et s’encrer sur notre territoire. L’aventure collective, c’est une recette de cuisine prenez quelques élues assez mur et convaincues, quelques personnes du publique d’âges, de sexes et d’univers différents transformez les en bénévoles puis en amis puis en membres du bureau. Ajoutez y des artistes  de toutes les disciplines entreprenants rêveurs et talentueux, mélangez le tout dans un lieu magnifique et convivial et vous obtiendrez la Ferme Culturelle du Bessin. Pour que l’aventure continue (depuis dix ans) il est nécessaire de saupoudrer le tout de quelques subventions, dons et mécénats.