• Autres,  Théâtre

    Sam 04/05 – Avalois

    L’œuvre singulière de Bernard Collin, décrite par Henri Michaux comme étant la « plus belle prose française » de son époque, en fait l’un des derniers survivants de la poésie du 20ème siècle. « Écrire mon nom à côté de celui de Bernard Collin est un honneur dont je le remercie. Je suis fasciné par ce vieillard que je trouve tellement plus jeune que moi et auprès duquel j’aime jouer les disciples. Bernard Collin a écrit son cahier Avalois en accompagnant sa femme Margó dans ses errances. Je l’interprète comme un dialogue entre un couple qui a son propre langage, tout en étant deux monologues qui s’entrechoquent pour fusionner. La…